Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Gers > Actions > Manifestation contre la décharge de Pavie devant la préfecture

Manifestation contre la décharge de Pavie devant la préfecture

Le lundi 15 décembre 2014 à 14 h 30 se tient la premiere commission de suivi depuis les travaux de l’extension de la décharge de Pavie ; cette instance rassemble les élus des communes concernées, les representants de l’exploitant, Trigone [1], émanation du Conseil général, les representants des SICTOMs [2] (élus), les représentants des associations de défense des riverains, des associations environnementales (Amis de la Terre 32, France nature environnement), des associations de défense des consommateurs (UFC-Que choisir) ; elle est présidée par le préfet ou son representant avec l’appui du service de contrôle des installations classées, la DREAL [3].

Les associations de défense des riverains et les associations de défense de l’environnement ont les preuves que cette décharge, assise sur 30 ans de déchets toxiques non controlés, pollue non seulement la surface mais aussi le sous-sol de son stockage ainsi que les alentours sur une zone très étendue ; des analyses faites par un laboratoire indépendant agréé, aux frais des riverains, ainsi qu’un rapport d’hydrogéologue demandé par la préfecture (en janvier 2013 (!), vient d’être rendu le 25/09/2014), attestent non seulement du risque mais de la réalité d’une pollution par les milliers de m3 des lixiviats [4] produits par le site et non traités.

L’étude d’impact soumise au dossier de l’enquête publique a été manifestement baclée et tronquée : les voies d’acces n’ont fait l’objet d’aucune enquête préalable, chemin terminal entre zone pavillonnaire large de 3m pour laisser passer 70 camions de 35 tonnes par jour, transports de lixiviats (22 tonnes dans chaque réservoir) issus d’autres décharges au milieu de la population auscitaine, sortie des lixiviats “traités” directement dans le Gers, en amont de la station de pompage d’eau potable de l’agglomeration auscitaine !

À cette réunion les representants des citoyens impactés et les associations de défense de l’environnement demanderont au préfet, la non-réouverture de cette monstruosité et la recherche d’une solution alternative prévue par la loi et qui a été négligée par le préfet et le porteur de projet, le Conseil général et les SICTOMs.

Nous pouvons faire reculer ce projet, qui fait d’ailleurs l’objet d’un recours devant la Cour admistrative d’appel de Bordeaux en attendant d’autres recours au ministre de l’écologie, à la Commission européenne et devant les juridictions pénales et civiles (la pollution est un délit surtout quand il est accompli en connaissance de cause).

C’est pourquoi nous appellons à manifester le lundi 15 décembre 2014 devant la préfecture du Gers à Auch de 14 h à 15 h pour faire cesser ce scandale et demander des solutions substitutives.

C’est par notre présence la plus nombreuse possible que nous ferons changer les choses pour le bien des gersois qui sont tous concernés par ce problème et notamment au travers de l’augmentation de leur taxe des ordures ménageres, alors que Trigone se présente comme les moins chers de France (!) et les plus compétents !

Nous avons besoin de votre soutien, de celui de vos amis et vos voisins.
C’est maintenant que notre avenir se joue !
N’hésitez pas à nous contacter par tous moyens pour nous assurer de votre présence !
Nous comptons sur vous !

Jean-Manuel FULLANA
Au Basté
32550 PESSAN

Téléphone fixe : 05 62 63 24 97
Portable : 06 82 49 85 20
Courriel : jm.fullana@orange.fr


Le journaliste Sylvain Lapoix mène une enquête sur les décharges. Il est venu récemment dans le Gers et a écrit trois articles sur la décharge de Pavie dans Enquête ouverte :

Décharge de Pavie : petit chemin deviendra route

  • 1re partie. Au cœur du Gers, des associations de riverains s’inquiètent du trafic de camions que pourrait occasionner l’extension de la décharge de Pavie. Enquête ouverte s’est rendue sur ce chemin vicinal où une noria de camions poubelle déboulera bientôt pour étudier le dossier sensible des voies d’accès aux sites de stockage.
  • 2e partie. Au cœur du Gers, l’arrivée des camions poubelles de la société Trigone sur un chemin vicinal inadapté exacerbe les tensions avec les riverains. Alors quand un simple salarié de l’équipement en utilitaire bloque un chauffeur de la société, l’exploitant de la décharge appelle directement… le cabinet du préfet !
  • 3e partie. Au cœur du Gers, un chemin vicinal pourrait devenir l’artère principale de la décharge de Pavie. Une route à flan de colline où circuleront bientôt, au grand dam des associations de riverains camions poubelles… et chargements de lixiviats venus d’une vingtaine de kilomètres à la ronde !

Notes

[1Syndicat mixte de production d’eau potable et de traitement des déchets du Gers

[2Syndicat intercommunal de collecte et de traitement des ordures ménagères

[3Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement

[4Jus de décharge

Répondre à cet article

SPIP 3.2.0 [23778] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le lundi 11 décembre 2017