Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Libre expression > Coups de gueule > Lettre de Joan-Miquèu Espinasse aux élu•e•s du Conseil municipal de (...)

Lettre de Joan-Miquèu Espinasse aux élu•e•s du Conseil municipal de Pavie

Un grand merci pour ce coup de gueule salutaire. J’avais aussi remarqué que plus les éclairages deviennent économes en énergie, plus les décideurs se font plaisir dans leur mégalomanie pour en mettre plus et rallonger les périodes d’éclairage. Et en plus cela contribue à la pollution du ciel. Et quelque part chaque élu souhaite que sa commune ressemble au Champs-Elysées, et la Mairie de Paris doit tout faire pour rivaliser avec New-York, qui doit concurrencer Sydney, etc., etc.

Marc


Monsieur le Maire,

Mesdames et Messieurs les Élu•e•s au Conseil Municipal de Pavie,

L’usage veut que le mois de janvier serve à présenter ses vœux et aussi je nous souhaite que du positif pour 2017, surtout en espérant que les élections à venir n’écorneront pas la démocratie et l’intelligence collective.

Par contre il n’est pas d’usage de laisser les illuminations de Noël si longtemps, si ? La photo a été prise hier soir (16 janvier 2017 à 20 h 30) et la place de l’église comme celle de la mairie brillaient de milliers de LED étincelantes : même si les LED consomment moins, la meilleure économie d’énergie est l’énergie que l’on ne consomme pas, surtout en ces jours où l’on nous rebat les oreilles avec le risque de black-out : je laisse mon frigo ouvert et je plonge la France voire l’Europe dans le noir…

Je profite de ce courrier pour demander votre position sur les compteurs électriques « connectés » type Linky et vous demander de refuser leur obligation chez les particuliers sur le territoire de la commune (une municipalité du Gers l’a fait et d’autres partout en France). Ils constituent une intrusion dans la vie privée : laisser le choix aux usagers de les installer ou non est un choix citoyen et non économique ; de plus vous permettriez l’exposition de la population à des champs électro-magnétiques permanents s’ajoutant aux autres et là c’est un choix de santé publique que vous feriez.

Les arguments d’innocuité avancés par EDF et le constructeur du compteur sont comme les arguments du renard qui postule au poste de gardien des poules sous prétexte qu’il les aime, lui…

Coraument [1], recevez mes salutations les plus citoyennes.

Joan-Miquèu Espinasse

Notes

[1Cordialement

Répondre à cet article

SPIP 3.2.0 [23778] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le lundi 11 décembre 2017