Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Tout sur le NPA > Vie du NPA national > Comité politique national : Le congrès du NPA, c’est parti...

Comité politique national : Le congrès du NPA, c’est parti...

jeudi 13 décembre 2012

Ce CPN a été intégralement consacré à la préparation de notre prochain congrès national, qui aura lieu du 1er au 3 février.

Il revêt une importance particulière. Six mois après la scission de la Gauche anticapitaliste qui a rejoint le Front de Gauche, il s’agit, par le débat démocratique, de relancer la dynamique du NPA. La discussion s’organise autour de différents thèmes : situation internationale et crise de l’Europe capitaliste, la gauche libérale confrontée au pouvoir et à la crise, l’actualité de notre projet et les questions de démocratie dans la vie du parti.


L’ampleur de la crise capitaliste et ses conséquences


Le monde connaît aujourd’hui, sous les effets de la crise, des bouleversements qui transforment les rapports entre les classes et les nations à l’échelle internationale. Comment apprécier leurs conséquences, en particulier à travers la dynamique des révolutions arabes et de la crise de l’Union européenne ? Quelle est la dominante dans l’évolution des rapports de forces : la pression des reculs, des effets de la crise ou la remontée des mobilisations et des luttes ? Comment apprécier la dynamique de la coalition Syriza  ? Comment aider à la coordination des anticapitalistes au niveau européen ? Autant de questions qui sont au cœur du débat.


La gauche libérale face à la crise


Le deuxième débat concerne la nouvelle situation sociale et politique en France après l’arrivée de la gauche libérale au pouvoir. Comment travailler à changer le rapport de forces, construire la convergence des luttes et des mobilisations ? Comment combiner riposte sociale et luttes contre l’offensive réactionnaire de la droite et de l’extrême droite, lutte pour l’égalité et les droits démocratiques, luttes écologiques ? Le débat se centre sur le contenu à donner à la perspective de la construction d’une opposition au gouvernement en lien avec la question de l’alternative politique, du gouvernement des travailleurs, de la rupture avec le capitalisme. Ce débat se concrétise sur la politique que nous voulons avoir vis-à-vis du Front de Gauche.


Le projet du NPA et sa vie démocratique


Le NPA était conçu comme un « parti-processus ». Après trois ans d’existence, il est donc nécessaire de faire le point sur ce processus, ses premières expériences, les conséquences du départ de militantEs pour le Front de Gauche, de définir ses nouvelles perspectives, plus globalement de redéfinir notre projet. Nos difficultés à mettre en place un fonctionnement combinant la plus large démocratie et l’efficacité nécessaire, à définir aussi nos priorités militantes, sont aussi l’objet d’un large débat. La discussion sur le bilan ou les moyens de construire un parti anticapitaliste et révolutionnaire, indépendant de la gauche institutionnelle, confrontent des visions différentes.
Concernant le fonctionnement du NPA, diverses propositions de modification des statuts sont soumises à la discussion, concernant le mode d’élection du CPN, la limitation du nombre de mandats, le droit de tendance et de fraction, etc.


Deux motions spécifiques seront discutées.

La première concerne l’orientation féministe, en particulier l’évolution des débats sur la prostitution (la question de la pénalisation des clients). La seconde concerne notre système de communication : nous souhaitons en effet relancer notre presse écrite et améliorer la cohérence de notre système (hebdomadaire, revue, site internet, réseaux sociaux, tracts…).


Quatre plate-formes se sont constituées.

Dans les semaines qui viennent, Tout est à nous ! leur donnera la parole et essaiera de se faire le reflet de l’ensemble des échanges.

Beaucoup de pain sur la planche, donc. Beaucoup de textes aussi, parfois arides, difficiles. La démocratie n’est pas un long fleuve tranquille mais elle est la seule voie pour permettre à touTEs les membres du NPA de se réapproprier leur parti, de s’impliquer dans les débats sur les orientations et les choix en les confrontant avec la pratique militante, en tournant le parti sur l’extérieur, le monde du travail et la jeunesse.


Antoine Larache et Yvan Lemaitre

P.-S.

Répondre à cet article

SPIP 3.2.0 [23778] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le lundi 11 décembre 2017