Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Com. > Communiqués de presse > Communiqués de presse NPA 32 > Déclaration NPA 32 - Législatives 2017

Déclaration NPA 32 - Législatives 2017

Le NPA 32 a décidé, pour ces élections législatives de 2017, de ne pas présenter de candidats anticapitalistes dans les 2 circonscriptions du Gers.

Nous pouvons être soulagé-e-s de la défaite de la candidate du Front National au second tour de la présidentielle. Toutefois, nous n’en sommes pas moins inquiet-e-s de l’élection d’E. Macron –candidat d’une droite renouvelée- dont le gouvernement a été constitué pour se mettre en ordre de bataille au profit des puissants, qui va légiférer par ordonnances -ce qui est pire que le 49.3- pour attaquer tout ce qui reste de lois qui protège les plus faibles et qui instaure une solidarité sociale (sécurité sociale, minimas sociaux, retraite, droits des chômeurs, services publics, …). Des politiques qui vont encore alimenter le vote FN.

Pour populariser, faire partager nos propositions pour une société anticapitaliste, plus juste et égalitaire, plus solidaire, plus respectueuse de notre environnement et notre santé, plus humaniste, nous aurions pu présenter des candidats NPA.

Mais d’une part, force est de constater que les frais à engager (entre 3 et 10000€) sont bien trop élevés si nous voulons mener une campagne électorale suffisamment visible qui nous permette de développer et faire partager nos propositions. L’organisation de ces élections favorise donc les gros partis ou ceux qui sont en capacité de lever des fonds importants (comme La République En Marche de par ses relations étroites avec le patronat et les milieux financiers).

D’autre part, face à cette politique annoncée, qui s’inscrit dans les mêmes orientations que celles des gouvernements précédents (Sarkozy, hollande), nous ne pouvons que constater, dans notre département comme partout, la dispersion des candidatures qu’on peut qualifier de « gauche radicale », de LO jusqu’aux verts (dans la mesure où on connaît les engagements de Sylviane Baudois).

Dans ces conditions, il y a peu d’espoir de voir sortir des urnes le soir du 18 juin, une force progressiste, humaniste, anticapitaliste, écologique en capacité de contrecarrer les velléités antisociales, marquées par un positionnement idéologique clairement à droite du gouvernement Macron-Philippe.

Il n’y a donc aucun intérêt à présenter des candidats NPA.

Le NPA 32 ne se prononcera pas en faveur de quelque candidat-e que ce soit, par contre nous appelons les électeurs sur les bases suivantes :
1) Pas une voix au FN, c’est une voie sans issue, mortifère.
2) A choisir en âme et conscience le candidat-e qui sera la-le mieux placé-e pour faire face à la politique néo-libérale et destructrice de ce gouvernement, et qui sera prêt-e à s’investir pour le développement des luttes de résistances sociales, écologiques et antiracistes.

Il nous parait donc urgent, de se rencontrer avec toutes les forces de gauche « progressistes », « anti capitalistes » pour constituer sur le Gers un FRONT SOCIAL uni respectant la diversité et déterminé à combattre tous les reculs sociaux, écologiques, ... et qui serait le lieu où toutes les luttes pourraient converger
.
C’est le sens de notre appel, lancé à toutes et tous les citoyen-ne-s du Gers, les organisations politiques de Gauche, aux syndicats, au mouvement associatif à se réunir le 6 juin à partir de 18h aux escaliers d’Etigny (clin d’œil aux nuits debout) pour débattre et construire un front social uni et déterminé à ne pas laisser faire ce gouvernement.

Les premiers combats seront de s’opposer à une nouvelle casse du code du travail et une gouvernance par ordonnance.

Philippe – communiqué NPA 32

Répondre à cet article

SPIP 3.2.0 [23778] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le lundi 11 décembre 2017