Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Mots-clés > Thèmes > esclavage

esclavage

Articles

The Birth of a Nation

De Nate Parker, avec Nate Parker, Armie Hammer et Mark Boone Junior.
Sortie mercredi 11 janvier.
En titrant son film The Birth of a nation, Nate Parker a voulu répliquer au célèbre film du même nom tourné en 1915 par D.W. Griffith, qui faisait l’apologie de l’esclavage et du lynchage.
Si les films qui dénoncent le racisme et l’esclavage sont relativement nombreux aujourd’hui, il est en revanche rare qu’ils mettent en scène des révoltes violentes d’esclaves. Parmi ceux-ci, on peut sans doute compter (...)

Lire la suite

Colonialisme. Elie Domota : « Ma réponse à François Fillon »

« Fondamentalement, M. Fillon est un colon. Il a la même philosophie, il se considère comme un être supérieur par rapport aux “sauvages” auxquels on a appris ce qui lui semble bon à ses yeux »
Le syndicaliste guadeloupéen Elie Domota expose dans l’Humanité ce qu’il n’a pas pu dire au candidat à la primaire de la droite sur France 2, jeudi soir, après les déclarations de l’ancien premier ministre évoquant un « partage de culture » à propos de la colonisation.
Invité ce jeudi soir à s’exprimer sur France 2 (...)

Lire la suite

De l’esclavage à la liberté forcée

Les 28 janvier une conférence fut donnée au centre Mendès-France (Poitiers) par Céline Fleury, chercheuse au CNRS, sous le titre pré-cité, expliqué par un sous-titre plus explicite : « Histoire des travailleurs africains engagés dans la Caraïbe et la Guyane françaises au XIXe siècle. »
Cet épisode de l’Histoire de France, situé juste après l’abolition de l’esclavage de 1848, au moment où démarre en grand la colonisation de l’Afrique, est particulièrement mal connu, et souvent sujet à des interprétations (...)

Lire la suite

De « l’esprit du 11 janvier » à « la déchéance de nationalité ». Chronique d’une année de régression culturaliste

Trois séries de faits ont marqués l’année 2015.
La première borne l’année par les attentats ignobles de janvier et de novembre. La seconde est constituée des instrumentalisations de l’émotion publique, qu’ils ont suscités dans une logique froide de réal-politique gouvernementale : elle va de « l’esprit du 11 janvier » à la déchéance de la nationalité en passant par le double consensus pour la poursuite de la guerre et pour l’état d’urgence renouvelable. La troisième est une conséquence logique de la (...)

Lire la suite

À la Guadeloupe, on pratique une Justice coloniale…

Le 3 novembre, la CGT Guadeloupe a organisé une marche de protestation afin de dénoncer sa condamnation à 53 000 euros d’amende pour avoir écrit dans un tract que la famille Huyghues-Despointes « avait bâti sa fortune sur la traite négrière, l’économie de plantation et l’esclavage salarié ». C’est pourtant une vérité connue et reconnue.
Vieille famille installée aux Antilles durant la période esclavagiste, elle a depuis fait prospérer sa fortune. Elle est l’archétype des « békés », ces descendants de (...)

Lire la suite

SPIP 3.2.0 [23778] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le lundi 11 décembre 2017