Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > S’informer > France > Société > État d’urgence, violences policières, droits de l’Homme

État d’urgence, violences policières, droits de l’Homme

Articles

O. Besancenot : « Évidemment on va désobéir et on ira manifester ! »

Lire la suite

Interdiction de manifester : une nouvelle mesure de guerre sociale

Le gouvernement a donc confirmé l’interdiction de la manifestation de jeudi 23 juin à Paris. Cette interdiction d’une manifestation syndicale est une première depuis… la guerre d’Algérie. L’état d’urgence, le 49.3, l’interdiction de manifester, le gouvernement utilise donc toute la panoplie des mesures les plus antidémocratiques de la Ve République, des mesures de guerre sociale.
Le gouvernement sait qu’il est ultra minoritaire, complètement illégitime au yeux des travailleurs et de la population. Il ne (...)

Lire la suite

Pétition : Je ne respecterai pas l’interdiction de manifester

Pour ceux qui ne peuvent pas manifester, ils ou elles peuvent toujours signer cette pétition, mais si nous voulons faire reculer et tomber ce gouvernement, il faut descendre dans la rue.
François
François Hollande et Manuel Valls projettent d’interdire les manifestations. Les signataires ne respecteront pas cette interdiction. Ils manifesteront. Liberté !

Lire la suite

Loi Travail : Quelles violences ?

La manifestation de mardi 14 juin contre la loi El Khomri a rassemblé des centaines de milliers de manifestantEs à Paris mais aussi dans de nombreuses autres villes comme à Marseille, Lyon et Toulouse. Au-delà de la bataille des chiffres, à laquelle se livre la préfecture afin de décrédibiliser le mouvement à grands renforts médiatiques, ce que les médias retiennent est bien la violence des manifestantEs… Vraiment ?
Ce matin 15 juin, les médias ne parlent que de la scène de « guérilla urbaine » autour (...)

Lire la suite

Témoignage contre les violences policières le 14 juin

Aux Gobelins, les rangs sont très serrés. La manif part. Le cortège de tête est très vite chargé.
Un jeune se fait choper. On essaie d’intervenir à plusieurs pour calmer le jeu et essayer de le récupérer. Un CRS finit par me dire laissez-nous faire notre travail. C’est alors qu’un homme un peu âgé surgit sur la chaussée la tête en sang encadré de CRS. Je demande alors au CRS si c’est ça son travail ?
Les CRS menottent le blessé qui est emmené sur le trottoir. On proteste, on crie. Il est assis par terre. On (...)

Lire la suite

SPIP 3.2.0 [23778] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le lundi 11 décembre 2017