Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Libre expression > Coups de gueule

Coups de gueule

Articles

Les communes sont endettées. C’est la faute à qui ? Aux handicapés, bien sûr !

La Dépêche du Midi nous informe sur les besoins de financement des communes.
Je résume, les communes sont dans la dèche, l’État n’a plus d’argent, les gens achètent moins d’essence et moins de voitures (donc moins de rentrées fiscales pour les collectivités). Et les banques ne prêtent plus, les mêmes banques que nous avons sauvées à coup de centaines de milliards d’€ ne trouvent pas quelques millions à prêter à nos communes.
Heureusement nos élus ont de l’imagination. Ils ont trouvé la solution, faire (...)

Lire la suite

On a fait croire à l’agriculteur…

On a fait croire à l’agriculteur...
Qu’il devait être avant tout un chef d’entreprise, qu’il devait penser concurrence, marché, filière, produire pour vendre sur les marchés internationaux...
Qu’il devait se « moderniser », acheter des machines et des tracteurs de plus en plus gros, de plus en plus performants...
Qu’il devait dominer la nature, que l’eau ne serait jamais un problème. On ferait partout des retenues d’eau. L’important c’est le marché. Les cours du maïs montent. On fait du maïs...
Qu’il (...)

Lire la suite | commentaire (1)

Le recyclage ne résout rien !

Le recyclage est une illusion créée par les adeptes du capitalisme « vert », même dans les partis se réclamant de l’écologie tels qu’Europe Ecologie. Si on faisait un concours des oxymores, celui-ci serait sans doute en tête, ex-aequo avec le développement durable.
Amateur de randonnées, je me promenais avec un ami il y a quelques jours sur les coteaux autour de Lectoure, admirant les couleurs hivernales et le brouillard, les cultures d’ail et de fèves ; passant devant les fermes, aujourd’hui appelées (...)

Lire la suite | commentaires (2)

Ce ne sont pas les peuples qui vivent au-dessus de leurs moyens, mais les banques qui jouent, à notre détriment, au-dessus des moyens des États

Aujourd’hui le capitalisme mondial est confronté à la perspective d’une récession durable provocant un chômage structurel de masse sans précédent depuis les années trente.
Cette crise marque les limites de la financiarisation croissante du capitalisme et d’un mode de croissance dans lequel la production et la vente de biens ont été soutenues artificiellement par un surendettement des entreprises et surtout des ménages, moyen par lequel la haute finance tente de compenser la faiblesse de la demande (...)

Lire la suite

Coup de gueule d’une âme révoltée

Voilà que le montage de la crise financière semble nous pousser vers les seules alternatives disponibles : poulaillers industriels, OGM, RN21, gaz de schiste et électricité nucléaire en tant qu’uniques employeurs visibles à l’horizon.
Après avoir déployé de grands efforts pour éliminer la recherche et le développement de tous les secteurs visant d’éventuels chemins parallèles aux solutions prédéfinies par le pouvoir central (tissu d’agriculture bio de proximité, ER, biomasse…) on nous confronte aujourd’hui (...)

Lire la suite

SPIP 3.2.0 [23778] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le lundi 11 décembre 2017